Portrait d’artiste : Tatiana Probst

Née au sein d’une famille d’artistes1, fille de compositeur, Tatiana Probst s’initie très tôt à la musique et, dès l’âge de neuf ans, écrit son premier morceau, une Valse pour accordéon.

Menant de front des études de piano et de chant, elle apprend la composition au conservatoire de Levallois-Perret avant d’obtenir en 2013 son master en chant au Conservatoire national supérieur de Paris (CNSMDP).

En train de composer au piano de la Villa Marmottan ; photographies de Léo Savigny, 16 février 2024

C’est donc non seulement une compositrice, mais aussi une chanteuse lyrique2 et une pianiste (double talent qui lui permet de s’accompagner elle-même !), que l’Académie des beaux-arts a recrutée pour la résidence 2023-2024 de la Villa Marmottan.

Pour son premier disque, The Matter of Time Project, sorti en 2022, Tatiana avait enregistré plusieurs de ses partitions de musique de chambre pour cordes, piano, saxophone…, ainsi qu’une œuvre pour soprano (elle-même) et orchestre3. Ne faisant pas mystère de ses influences – de Wagner à Dutilleux, en passant par le jazz –, elle y déployait néanmoins déjà un univers bien à elle.

« Le rythme, l’harmonie et la ligne musicale sont ce qu’il y a de plus important », explique celle qui dit écrire « ce qu’[elle] veu[t] entendre »…

Pochette du premier disque de Tatiana Probst, The Matter of Time Project (2022)

Tatiana a mis à profit son séjour à la Villa Marmottan pour composer son dernier opus, consacré à la voix.

L’année prochaine, le 13 septembre 2024 exactement, sera créée dans le grand auditorium de Radio France son œuvre Du gouffre de l’aurore pour orchestre et chœur d’enfants : https://www.maisondelaradioetdelamusique.fr/evenement/berlioz-les-nuits-dete?s=746712.


Pour mieux connaître le travail et la personnalité de Tatiana, vous pouvez visionner la vidéo ci-dessous, réalisée par notre stagiaire Léo Savigny.

Image du bandeau : Tatiana Probst, photographié par Léo Savigny le 16 février 2024


  1. Pour les ramifications de l’arbre généalogique, voir le site internet de la famille Casadesus : https://casadesus.com/. []
  2. En 2019, elle s’est produite sur la scène du Théâtre des Champs-Élysées dans le rôle de Javotte (Manon de Massenet) et sur celle de l’Opéra de Lille dans le rôle de Papagena (La Flûte enchantée de Mozart). []
  3. À écouter à l’adresse suivante : https://urlr.me/dqNXZ ; consulté le 30 mai 2024. []

OpenEdition vous propose de citer ce billet de la manière suivante :
Brice Ameille (11 juin 2024). Portrait d’artiste : Tatiana Probst. Bibliothèque et villa Marmottan. Consulté le 15 juillet 2024 à l’adresse https://doi.org/10.58079/11spo


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.