Avant le lever de rideau…

En attendant de pouvoir vous dévoiler le résultat final qui s’annonce superbe, nous vous présentons ci-dessous les ultimes touches portées à l’ancienne villégiature boulonnaise de Paul Marmottan.

La grande nouvelle de ce mois d’octobre, c’est bien sûr le démontage de la plupart des échafaudages. La villa a retrouvé sa blancheur immaculée et sa façade d’une grande sobriété, rehaussée par la belle frise de griffons restaurée par les ouvriers de Pierrenoël, ainsi que par les huisseries peintes par l’Atelier de Ricou dans un vert bronze patiné.

Un aperçu de la façade nord avec la frise des griffons, 5 octobre 2023
Détail de la frise des griffons, 5 octobre 2023

Les toitures sont désormais terminées. Le couvreur d’Antony Couverture a mis une petite touche d’humour en transformant, par l’adjonction d’une petite langue bifide, certaines évacuations d’eau de pluie en amusantes gargouilles modernes.

L’eau sifflera-t-elle en s’écoulant par cette gargouille moderne ?, 5 octobre 2023

Les appartements qui accueilleront à partir de janvier leurs premiers résidents sont sur le point d’être achevés.
Écartant délibérément le blanc, les architectes ont préféré choisir pour les murs des tons contrastés afin de conférer à chaque logement une identité visuelle bien affirmée.

Au premier étage, l’appartement-atelier dévolu à la musique décline ainsi plusieurs nuances de vert des peintures Guittet, selon le nuancier du fabricant britannique Farrow & Ball.

Cheminée de la chambre du premier étage aux murs peints en vert « Breakfast Room », 5 octobre 2023
L’espace cuisine du premier étage, aux murs peints en vert « Green Ground » 5 octobre 2023
Le salon du premier étage, avec ses murs vert « Green Ground », 9 octobre 2023

Dans l’appartement-atelier du second étage, c’est en revanche des tons proches de l’ocre et de la terre qui ont été privilégiés : un rose de plâtre poudreux pour la chambre, un rouge étrusque pour le salon…

La chambre du second étage avec ses murs peints dans la couleur « Setting Plaster » de Farrow & Ball, 5 octobre 2023
La pièce principale de l’appartement du second étage, 5 octobre 2023
Le plan de travail de la cuisine en cours de réalisation, 5 octobre 2023

Les meubles ont été dessinés et réalisés par les menuisiers de l’entreprise Guégan.

Après avoir rendu de bons et loyaux services, la ponceuse se repose, 5 octobre 2023
Derniers soins portés à un moulage qui rejoindra le palier du second étage, 9 octobre 2023

Au rez-de-chaussée de la villa, dans l’antichambre qui précède la galerie des estampes, l’Atelier de Ricou s’affaire désormais à repeindre murs et huisseries dans les couleurs et selon les techniques d’origine.

Antichambre de la galerie des estampes, 5 octobre 2023
L’Atelier de Ricou au travail dans l’antichambre, 9 octobre 2023
Ceci n’est ni une méduse ni une lanterne chinoise…

Dans la galerie des estampes, le décor du soubassement en faux-marbre jaune de Sienne a été entièrement repris.

Les murs en faux marbre de la galerie des estampes, 5 octobre 2023
Détail de la peinture imitation marbre, 5 octobre 2023

Les ateliers du sous-sol comprennent désormais des meubles de rangement, tandis que la buanderie et la chaufferie sont prêtes à fonctionner.

Un meuble de rangement de l’un des ateliers du sous-sol, 18 septembre 2023
La soufflerie, alias « la salle des machines », 18 septembre 2023

À l’extérieur du bâtiment, après le petit escalier de la cuisine qui a été refait, celui de la galerie des estampes est actuellement en cours de réparation.

L’escalier menant à la cuisine commune, 21 août 2023
L’escalier de la galerie des estampes, 21 août 2023
Le même escalier, le 5 octobre 2023

Enfin, maintenant que les deux logements de la villa sont pratiquement achevés, l’appartement-atelier de sculpture, situé dans l’ancienne remise à voiture de Paul Marmottan, est au centre de toutes les attentions.
Une porte en accordéon a été installée par Laber métal au rez-de-chaussée afin que l’artiste puisse travailler facilement de plain-pied en extérieur.

La porte en accordéon de l’atelier de sculpture, 5 octobre 2023

Avant que les murs ne reçoivent eux aussi leur couleur propre, les entreprises ERTELEC et PCVE sont intervenues : la première pour installer tous les câbles électriques, la seconde pour poser les tuyaux de plomberie et de ventilation, ainsi que les canalisations de chauffage.

L’atelier de sculpture avec les différentes canalisations installées par l’entreprise PCVE, 21 août 2023
L’atelier de sculpture un mois et demi plus tard : un coffrage masque désormais les raccordements, 5 octobre 2023

Les cloisons étant désormais toutes posées, le logement prend rapidement forme.

Le logement au-dessus de l’atelier de sculpture, 10 octobre 2023
La future cabine de douche de l’appartement-atelier de sculpture, 10 octobre 2023

Nous terminerons ce petit tour du propriétaire avec un dernier aperçu de la villa pour vous faire patienter…

… et un portrait de l’un de nos deux lions, qui attend sagement son tour d’être toiletté.

À très vite !

L’un des lions de la porte d’entrée, 5 octobre 2023

OpenEdition vous propose de citer ce billet de la manière suivante :
Brice Ameille (11 octobre 2023). Avant le lever de rideau… Bibliothèque et villa Marmottan. Consulté le 15 juillet 2024 à l’adresse https://doi.org/10.58079/r8un


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.