Archives de catégorie : Justine Lécuyer

Portrait de pensionnaire : Justine Lécuyer

Justine Lécuyer (droits réservés)

Justine Lécuyer est doctorante en histoire de l’art à Sorbonne Université. Ses recherches portent sur les arts décoratifs, l’histoire des techniques et le mobilier textile. Sa thèse de doctorat, entreprise sous la co-direction des professeurs Jean-Baptiste Minnaert et Jérémie Cerman, a pour sujet le tapissier-décorateur de 1848 à 1914. Parallèlement, elle a suivi une formation sur le textile au Centre international d’étude des textiles anciens (CIETA) à Lyon.
Lauréate des bourses du Deutsches Forum für Kunstgeschichte Paris et de la Fondation Napoléon, elle est pensionnaire de la bibliothèque et villa Marmottan pour l’année 2022-2023.


Le tapissier-décorateur de 1848 à 1914 : permanences et mutations d’une profession au cœur de l’industrie française de l’ameublement.

Bien qu’incontournable dans la décoration intérieure de la seconde moitié du XIXe siècle, le métier de tapissier-décorateur n’a curieusement encore jamais fait l’objet d’études. Justine Lécuyer adopte une approche transdisciplinaire pour mieux brosser l’environnement socio-économique de cette profession mais aussi l’histoire de ses créations.
Marchand de meubles et décorateur, le tapissier conçoit, fabrique et pose l’ensemble du décor intérieur, lequel comprend les tentures, les rideaux, les tapis, mais aussi les garnitures de sièges, de lits ou encore de cheminées.
Outre l’étude des savoir-faire et de l’organisation de la profession, sa thèse porte sur l’analyse de la production des tapissiers et de leur rôle de prescripteur de goût, notamment à travers les expositions universelles.


Communications et publications

  • « Le mur textile : conception et décor chez les tapissiers-décorateurs », colloque « Face au mur : la décoration murale en France (1870-1945) », Institut national d’histoire de l’art, 19 et 20 mai 2022. Actes à paraître.
  • « La mise en œuvre du textile par les tapissiers-décorateurs », journée doctorale « Transmettre par le tissu : matérialité et représentations », Campus Versailles, 12 mai 2022. Actes à paraître.
  • « Le tapissier-décorateur ou l’art de vêtir l’intérieur », journée d’études « Architecture et vêtement, Perspectives anthropologiques de Semper à Rudofsky », Campus Condorcet, Association Sartoria, 2 février 2022.
  • « L’utilisation de la photographie par les tapissiers-décorateurs : un outil au service de la création », journée d’études « Photographie et arts décoratifs : modèles, documentations, sources (XIXe-XXIe siècle) », musée des Arts décoratifs, Paris, 25 novembre 2021.
  • « The Upholsterer’s Industry at the Parisian World Fairs », journées d’études internationales « The Paris World Fairs: (Re-) Productions of Art and Fashion », DFK Paris, 12 et 13 novembre 2020. Actes à paraître.
  • « Les sièges confortables sous le Second Empire », Parole aux doctorants du Centre André Chastel « Actualités de la recherche », 23 janvier 2020.
  • « Les tapissiers-décorateurs dans la seconde moitié du XIXe siècle : dans l’ombre des architectes », journées d’études internationales « À l’ombre des maîtres », Université de Nantes, 5-6 décembre 2019. Actes à paraître. 
  • « Henri Penon, un tapissier-décorateur dans la seconde moitié du XIXe siècle. Relecture du décor intérieur du XVIIIe siècle », journée d’étude « Le XIXe siècle face au passé », Centre André-Chastel, 11 septembre 2019.